× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
La chute des cours mondiaux du blé et du maïs, traditionnellement grands consommateurs de pesticides, a probablement suscité des vocations vers le bio, mieux rémunéré.
 

800 fermes françaises ont démarré leur conversion vers la production biologique en 2015, dont 300 dans le Sud-Ouest. La France ne devrait ainsi plus avoir besoin d'importer de blé et de maïs bio. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire