Vivendi et Vincent Bolloré sont la cible de diverses procédures en Italie.
 

Pour le gendarme boursier italien, le groupe français a bien pris le contrôle de Telecom Italia, même s'il s'en défend. Avec, en toile de fond, un enjeu financier de taille.

Votre opinion

Postez un commentaire