La Société générale en mesure de régler "dans les prochaines semaines" ces litiges aux Etats-Unis

société générale.jpg
 

L'impact financier des deux dossiers (Libor et fonds Lybien) équivaut à une provision d'environ un milliard d'euros dans ses comptes 2017, selon la banque, qui a mis de côté d'importants montants l'an dernier pour solder différents litiges.

Votre opinion

Postez un commentaire