General Motors
 

Le constructeur automobile américain a annoncé mardi un plongeon de 42% de ses bénéfices trimestriels, en raison d’une lourde charge due à la vente d'Opel/Vauxhall à Peugeot.

Votre opinion

Postez un commentaire