L'usine Lactalis de Craon, en Mayenne.
 

Les établissements détenaient des produits infantiles qui auraient dû être rappelés.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • om30180
    om30180     

    La faute de ces établissements est d'autan plus grave qu'elle intervient plusieurs mois après les décrets et autres annonces de retrait, publication des lots concernés.
    C'est la chaine de management et de direction qui doivent être lourdement sanctionné.
    Le Pharmacien devrait être dans l'obligation de vente son officine avec interdiction d'exercer durant 5 ans, vu son statut et sa formation.

Votre réponse
Postez un commentaire