Lait infantile
 

Après la première prise de parole publique du président de Lactalis depuis le début de l'affaire du lait infantile contaminé, des familles de victimes ont jugé sa volonté de les indemniser comme une tentative de les "acheter".

Votre opinion

Postez un commentaire