En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Lait Lactalis vendu malgré l’interdiction: Michel-Édouard Leclerc présente ses excuses

Michel-Édouard Leclerc
 

Le dirigeant de l'enseigne de grande distribution a dit "assumer cette faille" due selon lui à un "système qui s'est trop automatisé".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • toufoulagamelle
    toufoulagamelle     

    Il n'y a rien d'étonnant pour moi. Au Drive Leclerc près de chez moi, les dates sont systématiquement hors délais chaques semaines. Il y a deux ans, j'ai meme eu droit à des cornets de glaces dont la date était dépassée depuis plus d'un an...

    benpardi!
    benpardi!      (réponse à toufoulagamelle)

    Pardonnez moi mais : vous y retournez ????? Pour moi il y a belle lurette que je ne fiche plus les pieds en G-S ! J'ai découvert tous les petits commerçants autour de chez moi, avec lesquels j'ai sympathisé, et qui au final me coûtent beaucoup moins cher !

  • benpardi!
    benpardi!     

    Ce n'est pas à Leclerc d'"assumer ses responsabilités", mais à ses clients. Tout le monde sait que ce que l'on achète dans les grandes surfaces est pour le moins sujet à questions. Si vous continuez à y aller c'est en acceptant les risques inhérents à ce genre d'endroit, que ce soi au moment de la vache folle, de la grippe aviaire et le reste, tout le reste ... Ne vous plaignez pas après de ne pas avoir des produits de qualité !!

    vanda100
    vanda100      (réponse à benpardi!)

    Vous vous trompez de sujet. Que les grandes surfaces vendent des produits parfois de mauvaise qualité, personne ne le niera. Cependant, les fournisseurs sont responsables de la non toxicité de leurs produits qu’ils soient de bonne qualité ou pas. Les distributeurs doivent obéir aux ordres de retrait des produits à risque. Lactalis a dormi sur ses problèmes d’usine et oublié d’agir. Les distributeurs Leclerc n’ont pas fait ce qu’il fallait.

    On suppose que vous vivez en autarcie pour ne pas avoir à aller en supermarché.

  • vanda100
    vanda100     

    Edouard Leclerc n’a pas de magasin. Il est payé pour faire la communication. Qu’est ce que c’est que ce vocabulaire de pénitent ? « Je m’excuse... nous assumons cette faille... »

    Il y avait déjà la négligence du fabriquant Lactalis. Mais enfin, nous imaginions que les supermarchés appliquaient à la lettre les consignes de retrait sanitaire de produits. On découvre QUE NON ! N’y a-t-il que Leclerc ? Moins sûr. Après avoir pris conseil auprès de ses avocats, Leclerc a pris les devants car il y a probablement des enfants malades d’avoir ingéré ce lait APRES l’annonce officielle de retrait.

    « On va contacter les 780 clients... » Le monde de Bisounours... C’est émouvant. Peut-on vraiment tracer le client qui a acheté du lait Lactalis qui n’a pas payé avec sa CB ? Ou qui a payé avec sa CB mais qui n’a pas prévu de revenir dans ce supermarché-là ??? Tous ont fait confiance à Leclerc. « Si les boîtes sont sur l’étagère c’est qu’elles sont bonnes ! »

  • Leonledragon
    Leonledragon     

    C'est la moindre des choses Edouard ! Il faudra surement en faire un peu plus....

  • Marc HACHE
    Marc HACHE     

    "Nous assumons cette faille". On ne lui demande pas d'assumer, on lui demande que ça ne se produise pas. Il intoxiquerait un nourrisson : il va dire quoi LECLERC. "Nous assumons..." Ce ne sont que des mots alors qu'on lui demande de l'action.

Votre réponse
Postez un commentaire