× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Un nouveau contrat avec le Stif, moins avantageux, est entré en vigueur en 2016.
 

Le bénéfice net récurrent de la régie parisienne de transports recule de 293 à 87 millions d'euros. La RATP est désormais soumise à l'impôt sur les sociétés. Une première dans son histoire.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire