Comme dans les autres domaines innovants, l’élasticité et l’adaptabilité du cloud computing permet aux industriels de santé de tester de nouveaux services, à travers le monde.
 

Le cloud constitue le socle technologique du Big Data, dont l’exploitation n’en est qu’à ses débuts dans le secteur de la santé. Il ouvre aussi la voie à des services permettant aux établissements de santé de réduire leurs dépenses. Néanmoins la nature des données concernées impose une vigilance spécifique.

Votre opinion

Postez un commentaire