Après un long été étouffant et humide, certaines entreprises du Japon, pays connu pour son souci constant de la propreté, veulent mettre fin au "harcèlement olfactif".
 

Les Japonais, très scrupuleux sur l'hygiène, estiment que les odeurs de transpiration tout comme le recours à un parfum entêtant tiennent du "harcèlement olfactif". Les "contrevenants" sont incités à suivre des formations pour savoir comment résoudre le problème.

Votre opinion

Postez un commentaire