Pour les producteurs, l'espoir vient désormais des revenus du numérique (29% des revenus globaux en 2014) en général, et le streaming en particulier.
 

Après une année 2013 en hausse, le marché de la musique a enregistré une baisse de 5,3% en 2014. La chute aurait pu être pire sans le streaming qui, avec une hausse de 34%, s’impose enfin comme un relais de croissance. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire