× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Les salariés de grandes entreprises sont presque deux fois moins que l'année dernière à se dire certains de lancer l'alerte si leur employeur se rend coupable de faits graves.
 

Selon un sondage paru ce lundi, 25% des salariés de grandes entreprises n'hésiteraient pas, s'ils étaient témoins d'un problème éthique, à devenir un lanceur d'alerte. Une proportion en chute de 20 points par rapport à 2015. 

Votre opinion

Postez un commentaire