Le patron d'Air France dit non à une augmentation générale de 6%

Jean-Marc Janaillac n'entend pas céder aux revendications salariales des personnels d'Air France.
 

Jean-Marc Janaillac a estimé ce vendredi que la compagnie avait procédé à "une juste répartition des résultats" entre les salariés et l'effort d'investissement. Les syndicats, qui souhaitent un rattrapage après des années de salaires bloqués, appellent à une grève le 22 février.

Votre opinion

Postez un commentaire