Chang Xiaobing dirigeait auparavant China Unicom, le deuxième opérateur du pays.
 

Le dirigeant fait l’objet d’une enquête des autorités chinoises pour "graves violations de la discipline", s’inscrivant dans une vaste opération anti-corruption.

Votre opinion

Postez un commentaire