Sebastien Bazin
 

Sébastien Bazin, qui a annoncé en début de semaine sa volonté de reprendre les parts que l'État détient dans le capital d'Air France, a finalement calmé le jeu. Il affirme désormais qu'un partenariat le satisferait.

Votre opinion

Postez un commentaire