Heinrich Hiesinger
 

Cette démission intervient peu après la fusion de l'activité sidérurgique en Europe de l'entreprise allemande avec l'indien Tata.

Votre opinion

Postez un commentaire