Mis à jour le
Le PMU n’a pas démontré l’abus de position dominante de Google, selon le tribunal de commerce de Paris qui l'a débouté.
 

Google était dans son bon droit en supprimant l'application mobile du PMU de sa boutique en ligne, selon le tribunal de commerce de Paris. Celui-ci n'a pas non plus trouvé matière à relever un abus de position dominante.

Votre opinion

Postez un commentaire