En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
MacDougall
 

Le groupe allemand Beate Uhse, qui a ouvert son premier sex shop en 1962, a demandé sa mise en insolvabilité. Cotée à Francfort, cette société n'a pas su s'adapter à l'émergence d'internet. Ses filiales allemandes et néerlandaises ne mettront pas la clé sous la porte.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire