Deutsche Bank fait l'objet de vives inquiétudes.
 

L’émirat pourrait monter à 25% du capital de la banque allemande, actuellement en difficulté financière.

Votre opinion

Postez un commentaire