Pour le directeur général, Michel Combes, l'amélioration des résultats valide la transformation opérée par l'équipementier dans le cadre du plan Shift. Au prix, toutefois, d'une sévère restructuration supprimant des milliers d'emplois.
 

Le groupe de télécommunications poursuit son redressement financier. Mais, si sa perte nette en 2014 est revenue à 118 millions d'euros contre 1,3 milliard en 2013, ses ventes ont reculé de 3%

Votre opinion

Postez un commentaire