Le souk d'Alep a été complètement détruit par les bombardements.
 

Le savon d'Alep n'est plus produit dans son terroir d'origine. Mais il suffit de suivre la recette ancestrale pour apposer son nom sur l'étiquette. C'est ce que fait la société Alepia installée en banlieue parisienne.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Arleco
    Arleco     

    Celui de Marseille et ses dérives nous suffisait ... C'est toujours nous le dindon de la farce ! Pourtant ne dit-on pas que charité bien ordonnée commence par soi-même ...

Votre réponse
Postez un commentaire