Les Allemands risquent 25.000 euros d'amende s'ils ne détruisent pas cette poupée toujours vendue en France

Les Allemands risquent 25.000 euros d'amende s'ils ne détruisent pas cette poupée toujours vendue en France
 

Interdite à la vente depuis février en Allemagne, cette poupée connectée est accusée d'espionnage. Ceux qui en possèdent doivent impérativement la détruire au plus vite. A défaut, ils encourent une amende de 25.000 euros. En France, la Cnil a été saisie du dossier, mais Cayla est toujours vendue dans les magasins et sur internet.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    20 m de distance le micro ? Incroyable, vu toutes les failles, ça craint un max, le problème c'est que nous serons de plus en plus entourés d'objets connectés curieux et mal paramétrés susceptibles soit de servir de mouchards ou de passerelle pour pirater l'ensemble d'un environnement informatisé.

Votre réponse
Postez un commentaire