Areva veut participer à la construction du gigantesque programme chinois de construction de réacteurs nucléaires jusqu'en 2030.
 

Les activités liées aux réacteurs d'Areva suscitent l'intérêt d'entreprises chinoises, prêtes à devenir actionnaires minoritaires. Bercy ne serait pas contre, selon le JDD.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • bleuet
    bleuet     

    les chinois vont tout racheter en France même nos aéroports, après ils vont prendre le pouvoir

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Avec échange (ou vol) de technologies à la clé j'imagine, bravo allez-y, c'est pas aussi grave que si c'était l'Iran mais ce n’est pas très futé un tel partenariat. Mais bon vu que c'est grande braderie...

Votre réponse
Postez un commentaire