Les géants coréens éclaboussés par le scandale d'État qui secoue le pays

Le parquet coréen cherche à établir entre autres si la présidente, Mme Park, a pu faire pression sur les industriels du pays pour les inciter à verser des millions de dollars aux fondations de son amie.
 

Après Samsung qui a subi une descende de police dans ses locaux, le  patron de Hyundai, premier constructeur automobile du pays, a été entendu par le parquet. La justice enquête sur un retentissant scandale de corruption dans lequel est empêtrée la présidente sud-coréenne.

Votre opinion

Postez un commentaire