Mis à jour le
Le conseil d'État estime que l’autorisation générale de la publicité n'est pas envisageable pour les professions de santé.
 

Le Conseil d'État préconise la fin de l'interdiction générale de la publicité directe et indirecte pour les professions de santé (médecins, dentistes, kinés, infirmiers). Mais l'ouverture suggérée privilégie la "libre communication des informations dans le respect des règles déontologiques". Revue de détail ce qui pourra être fait ou pas. 

Votre opinion

Postez un commentaire