Moins de la moitié des salariés est optimiste sur l’avenir du nucléaire.
 

VIDÉO - Selon un sondage interne, moins de la moitié reste optimiste quant à l’avenir de la filière française. Et seulement un salarié sur deux se dit confiant dans l’avenir du groupe.

Votre opinion

Postez un commentaire