Mis à jour le
La CNILi demande à Direct Energie de revoir ses demandes de consentement pour la collecte de données de consommation individuellle via le compteur électrique Linky.
 

Direct Energie collectait les données de consommation par demi-heure de ses clients équipés de Linky sans leur consentement "éclairé" et alors qu'il n'a même pas d'offre qui facture à l'heure. La CNIL lui demande de revoir sa copie pour respecter la loi sur les données personnelles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire