L'ancien ministre Benoît Hamon va voir sa loi modifiée par le gouvernement.
 

L’exécutif devrait faire disparaître les sanctions prévues par la loi Hamon en cas de non-respect du droit d’information des salariés lors d’une cession d’entreprise.

Votre opinion

Postez un commentaire