× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
L'enquête des gardes-côtes américains a permis d'établir que le navire Caribbean Princess procédait à des rejets polluants en mer clandestins depuis 2005, un an après sa mise en service.
 

Le croisiériste Princess Lines, filiale de Carnival, devra payer 40 millions de dollars pour avoir rejeté en mer des eaux de fond de cale polluées au fioul et tenté de le cacher, a révélé le ministère américain de la justice.

Votre opinion

Postez un commentaire