Les viticulteurs ont mis des chaufferettes pour lutter contre le gel.
 

Fin avril, le gel a fait des ravages dans de nombreuses régions viticoles. Les vignerons pouvant s'assurer contre ce risque climatique, l'État n'activera pas le régime des calamités agricoles. Sauf qu'en réalité, très peu de viticulteurs sont assurés. Explication.

Votre opinion

Postez un commentaire