Martin Bouygues regrette l'attitude de l'un des opérateurs, que l'on devine être Free.
 

Alors que le rachat de Bouygues Télécom par Orange n’aura pas lieu, le PDG du groupe Bouygues pointe du doigt les exigences de l’État, mais surtout la mauvaise volonté d’un des quatre opérateurs.

Votre opinion

Postez un commentaire