× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Arnaud Montebourg a salué "le premier mouuvement de relocalisation d'un constructeur national"
 

Le ministre du Redressement productif s’est réjoui, ce jeudi 7 mars, de la prochaine signature de l’accord sur la compétitivité des usines françaises de Renault, entre la direction et ses salariés. Il a estimé que ce texte "a une valeur d’exemplarité".

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    C'est un accord de dupes. Ceci étant les salariés n'ont pas le choix, sinon c'est la porte de suite. Cet accord n'est pas équilibré car les salariés donnent de suite plein de gages, mais l'entreprise ne tiendra ses promesses que si il y a reprise du marché auto. Par ailleurs, les indécisions du gouvernement sur le diesel (décision reportée ...) peuvent faire craindre que les rares français qui auraient pu changer leur voiture vont attendre de savoir ....

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Déçu ? Au moins autant que moi. Et j'ai le sentiment que nous n'en sommes qu'au début. Mais bon, tant que nous sommes en vie...

  • mamily
    mamily     

    la gauche fasciste a parlé : le débat est clos sur le diesel qui pollue !! alors que va dire la ministre de l'environnement la ministre de l'écologie et notre cologiste de pacotille qui est au gouvernement et qui s'occupe de donner des conseils à Sarkozy sur sa fille au lieu de donner des conseils à son collègue sur le bien être des français ???

  • gianni24
    gianni24     

    je suis tres decu par les propos de m MONTEBOURG qui pour moi etait avec m HAMON les deux seuls hommes de gauche de ce gouvernement qui dit que l'accord de chez renault fera des petits alors que cet accord a ete ecrit par le plus grand maitre chanteur m GOHNS;

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Montecourge, aurait dit Jacquouille la fripouille ! Que cet accord fasse de plus en plus de "petits", qui pouvait en douter... Petits ou exploités à la pelle, la prolifération est pour demain, vendu !

Votre réponse
Postez un commentaire