Louis Renault présente l'une de ses automobiles à Adolf Hitler et Hermann Goering, en 1937.
 

Les héritiers de Louis Renault, qui demandent réparation pour la nationalisation de l’entreprise en 1945, devraient voir leur demande de Question prioritaire de constitutionnalité refusée. L’ensemble des recours semblent donc avoir été épuisés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire