Droit applicable, SLA et conditions de fin sont trois points à négocier lors de la signature d’un contrat de cloud computing.
 

Les grands fournisseurs de cloud produisent des contrats standards que les entreprises doivent, dans la mesure du possible, négocier pour protéger leurs données et leur activité.

Votre opinion

Postez un commentaire