× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Quand la concurrence du rail va arriver, il va bien falloir faire des économies ! Le président de la SNCF peut remercier le ministre des transport Frédéric Cuvillier : grâce à lui il restera seul maître à bord du réseau hexagonal jusqu'en 2019, date imposée par Bruxelles pour son ouverture complète à la concurrence. Emporté par son libéralisme, le précédent gouvernement avait pourtant voulu faire du zèle en laissant les opérateurs privés investir les lignes Corail dès 2014. Plus de 2 français sur 3 seraient favorables à cette réforme, selon plusieurs sondages paru fin 2011. La SNCF, par contre, n'est pas pressée : la libéralisation du fret il y a 5 ans lui a fait perdre 200 millions d'euros en 2011 en raison notamment DU COUTEUX STATUT DE SES CHEMINOTS !

Votre réponse
Postez un commentaire