opel.jpg
 

Les représentants du personnel d'Opel craignent que les suppressions de postes dans les usines allemandes d’Eisenach et de Rüsselsheim ne soient plus fortes que prévu. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire