En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le propriétaire d'Opel veut renégocier certains engagements passés sur de nouvelles productions outre-Rhin en échange d'efforts de productivité et de modérations salariales.
 

Après l'annonce d'un plan de départ volontaires, la direction d'Opel veut décaler le paiement dû à ses salariés allemands de la hausse de salaires de 4,3% en 2018 négociée par le syndicat IG Metall pour la branche.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire