Pétrole: le ton monte entre l'Iran et l'Arabie saoudite, appelée par Trump à élever sa production

Le département d'État américain a enjoint tous les pays, y compris la Chine et l'Inde, gros clients de l'Iran, de cesser leurs importations de pétrole iranien d'ici au 4 novembre 2018.
 

L'Iran a assuré qu'il mettrait en "échec" le projet américain visant à l'empêcher de vendre son pétrole à l'étranger. Téhéran a mis en garde l'Arabie saoudite contre toute volonté de se substituer à lui sur le marché mondial.

Votre opinion

Postez un commentaire