Fabrice Brégier, le directeur général délégué d'Airbus.
 

La réorganisation du groupe permettra de "supprimer des doublons", mais il n'est pas encore question de licenciements. C'est ce qu'a indiqué Fabrice Brégier, le numéro 2 d'Airbus, samedi 1er octobre.

Votre opinion

Postez un commentaire