fichier privé
 

La Cour européenne des droits de l'Homme a débouté jeudi à Strasbourg un salarié de la SNCF qui contestait son licenciement après la découverte de fichiers pornographiques et de fausses attestations à en-tête sur son ordinateur professionnel.

Votre opinion

Postez un commentaire