Les producteurs français misent sur du qualitatif et de l'agriculture raisonné.
 

En raison d'un printemps ensoleillé, les abricots français sont arrivés plus tôt sur le marché, et se retrouvent en concurrence frontale avec les variétés espagnoles. Les producteurs français se retrouvent obligés de vendre leurs récoltes à des prix historiquement bas.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • sclp
    sclp     

    Il faudrait une prime, disons 1000€ de plus par mois, à ceux qui gagnent plus de 4000€ mensuels et 7000€ pour un couple, afin qu'ils puissent consommer davantage de qualité. (ironie, bien entendu, mais pas loin de la vérité !)

Votre réponse
Postez un commentaire