Pourquoi Sainte-Hélène reste une île (malheureusement) idéale pour l'exil

Pourquoi Sainte-Hélène reste une île (malheureusement) idéale pour l'exil
 

Comme Napoléon il y a 200 ans, le seul moyen d'arriver à l'île anglaise de Sainte-Hélène, dans l'Atlantique sud, reste le bateau. Son nouvel aéroport, malgré 340 millions d'euros investis, n'est desservi par aucun vol commercial régulier à cause de turbulences liées à la météo locale.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire