Mis à jour le
eDevice and Andon-iHealth_0 (1).jpg
 

Nombre de start-up technologiques françaises se sont vendues récemment à des actionnaires étrangers. L'e-santé, domaine d'excellence de la France, est affecté par cette vague de rachats. Faut-il s'en inquiéter ou s'en réjouir? Explications par les intéressés eux-mêmes. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Cruise Control
    Cruise Control     

    Bonjour,
    Bien sûr la France n'aiment plus les entrepreneurs, elle préfère les "grosses boites" au mode de fonctionnement "administration"

    Alors nos start-ups préfèrent se vendre à l'étranger. Et elles ont raison car elle ne seront pas étouffées par les lourdeurs à la française avec x niveaux de hiérarchie (cf. Armée mexicaine).

    C'est dommage mais c'est la France "qui va mieux", d'après notre président.
    Comme disait je ne sais plus qui : "nous n'avons pas les mêmes valeurs".


Votre réponse
Postez un commentaire