L'UE estime que la société belge aurait pu profiter indument de la renommée d'Adidas.
 

Le tribunal de l'Union européenne a donné raison à l'équipementier allemand, qui s'opposait à ce qu'une société belge produise des chaussures représentant deux bandes parallèles.

Votre opinion

Postez un commentaire