Quand la Cour de cassation protège la liberté d'expression du salarié 

Mis à jour le
La Cour de cassation a privilégié la liberté d’expression du salarié dans le contexte de négociation collective.
 

Un salarié licencié pour avoir critiqué son entreprise dans un email interne n'a pas abusé de sa liberté d'expression, selon un arrêt de la Cour de cassation. Le contexte lié à une négociation collective justifie cette appréciation des juges. 

Votre opinion

Postez un commentaire