Quasi ruiné en 2000, ce patron est aujourd'hui le "Steve Jobs" japonais
 

À 58 ans, Masayoshi Son vient de réaliser un gros coup en rachetant le fabricant de puces britannique ARM. Pourtant le fondateur du géant japonais des télécoms SoftBank revient de loin. Il y a 15 ans, il a perdu 90% de sa fortune.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire