Stéphane Richard avait ri jaune lorsqu'il avait dû faire un chèque de 1,9 milliard d'euros au fisc
 

Le Conseil d'Etat a donné raison à l'opérateur téléphonique dans le combat qui l'oppose au fisc depuis 2008 sur un redressement record de presque 2 milliards d'euros.

Votre opinion

Postez un commentaire