Renault
 

L'Etat français est prêt à réduire sa part dans Renault afin de consolider l'alliance entre le groupe au losange et le japonais Nissan. C'est ce qu'indique ce samedi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dans un entretien en marge du G20.

Votre opinion

Postez un commentaire