Muriel Pénicaud, ministre du Travail
 

La ministre du Travail s'est opposée à la rémunération de 7,4 millions d'euros du PDG de Renault au titre de l'année 2017, estimant que le partage de la valeur ne doit pas être "que pour quelques-uns".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire