Les productions de Luc Besson (ici 'Bis') ont attiré 11 millions de spectateurs français sur l'exercice clos fin mars 2015
 

EuropaCorp réalise sa plus belle marge, et voit son chiffre d'affaires croître de 7%, porté par ses blockbusters en langue anglaise comme Lucy ou Taken.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jean ROQUEFELET
    Jean ROQUEFELET     

    Comme quoi le cinéma français peut être rentable, n'en déplaise à ceux qui prônent son déficit chronique au nom de l'exception culturelle française... Combien EuropaCorp a reversé aux collectivités locales ayant financées ses productions? Est-ce que cela est aussi rentable pour nos impôts?

Votre réponse
Postez un commentaire